Adrien Perreau

Administrateur indépendant

Ligue Universelle du Bien Public

Publié le 20 Septembre 2014 par Adrien Perreau

Mylène Vignon et Adrien Perreau à la cérémonie de remise de médailles de la Ligue Universelle du Bien Public à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur de Saint-Denis

Mylène Vignon et Adrien Perreau à la cérémonie de remise de médailles de la Ligue Universelle du Bien Public à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur de Saint-Denis

La Maison d'éducation de la Légion d'honneur de Saint-Denis

La Maison d'éducation de la Légion d'honneur de Saint-Denis

Cérémonie de remise de médailles de la Ligue Universelle du Bien Public

Cérémonie de remise de médailles de la Ligue Universelle du Bien Public

commentaires

Manger local !

Publié le 14 Septembre 2014 par Adrien Perreau

La Fabuleuse Fête du Manger local s'est tenue sur les quais de Seine ce weekend ! Lancement des festivités en présence de Jean-Paul Huchon, Président de la Région, pour soutenir les producteurs d'Ile-de-France, les associations et restaurateurs qui diffusent leurs produits : dégustations, préparation des produits de saison par des chefs... Comme un public nombreux en cette belle journée de dimanche, je m'y suis rendu convaincu de l'intérêt de développer le ''circuit-court'' sur notre territoire.
 

Il y avait tout ce qu'il faut pour séduire les amateurs de bons produits, les apprentis ou plus expérimentés ''locavores'' et les curieux en général : légumes, fruits, pains et brioches, produits d'épicerie rares (parce que locaux) comme certains miels, confitures, condiments. Les moutardes au safran d'un producteur du Val d'Oise ne se trouvent pas partout!

 

N'oublions pas de citer et de remercier l'initiateur de la démarche : le Cervia, Centre de valorisation et d'innovation agricole et alimentaire (organisme associé à la Région Ile-de-France). Structure de soutien aux producteurs, artisans, restaurateurs... le Cervia est à l'origine de la création de la marque "Saveurs Paris Ile-de-France".

 

En dégustant un sandwich chaud (avec cresson et brie...), j'ai une pensée amicale pour Benoît Biteau, Vice-Président de la Région Poitou-Charentes, qui s'implique fortement au sein de l'ARF pour une agriculture responsable sans pesticides...

 

Adrien Perreau

 

Manger local Manger local
Manger local
Manger local Manger local

Manger local

commentaires

M. Roger-Gérard Schwartzenberg " Droit d'option "

Publié le 24 Août 2014 par Adrien Perreau

M. Roger-Gérard Schwartzenberg " je tiens en tout cas à relever que, sur les six présidents de groupe que compte cette Assemblée, cinq n’ont pas voté l’article 1er hier ".

Séance publique / Vendredi 18 juillet 2014 

" Droit d'option " pour les départements qui voudraient changer de région.     

commentaires

Les Bonnets rouges... déjà en 1675!

Publié le 18 Août 2014 par Adrien Perreau dans Culture

La maison qu'habitait à Kergloff Sebastian Ar Balp - Sébastien Le Balp - l'organisateur de la révolte des Bonnets rouges en 1675 est aujourd'hui la propriété de Louis-Marie Mondeguer, mitoyenne de sa résidence à Magoarem.

Le parallèle de 2013, alors que débutait un nouveau mouvement des Bonnets rouges, mérite d'être souligné lorsque l'on sait que Louis-Marie Mondeguer, professeur de lettresn'hésite jamais à rendre service à qui en a besoin et est aussi très prompt à s'élever contre les oppressions et les injustices!

Les Bonnets rouges... déjà en 1675!
Les Bonnets rouges... déjà en 1675!Les Bonnets rouges... déjà en 1675!
commentaires

Sucres de Cannes par Katy Sroussy

Publié le 27 Juin 2014 par Adrien Perreau dans Cinéma

Le Cinéphile ébloui, happé par un tourbillon d’émotions,  se retrouve dans une autre dimension : son rêve d’adolescence se réalise chaque année en accédant au Festival de Cannes, temple du Cinéma.

 
Ce passionné commence son voyage cinématographique dans un train et ne rencontre dans son compartiment, ce jour là,  que des personnes qui oeuvrent pour  le 7ème Art : coiffeur de stars, réalisateur de films et court-métrages, ingénieur du son, acteur, producteur.  Chacun discute et parle de son métier en partageant son savoir tout simplement.

 

http://www.saisonsdeculture.com/article/97/314,festival-67%C3%A8me

 

Katy Sroussy

commentaires

La Commission du Film d’Ile-de-France à Annecy

Publié le 5 Juin 2014 par Adrien Perreau dans Cinéma

 

 

affiche-mifa-2014-rs
 

Du 11 au 13 juin Prochain, la Commission du Film d'Ile-de-France sérums Présente au Marché International du Film d'Animation d'Annecy . Elle accueillera sur son fils se 21 Sociétés et Organismes Professionnels franciliens.

commentaires

La journaliste Elise Lucet récompensée

Publié le 20 Février 2014 par Adrien Perreau dans Culture

Elise Lucet a reçu le prix Laurier Magazine TV pour son émission 

" Cash investigation "

 

Elise-Lucet.jpg

Elise-Lucet-1.JPG

Stéphanie Reynaud Adrien Perreau

La comédienne Stéphanie Reynaud

 

commentaires

Paris Images Trade Show

Publié le 23 Janvier 2014 par Adrien Perreau dans Cinéma

 

Le Paris Images Trade Show est une nouvelle initiative de la Commission du film d’Ile-de-France, qui regroupe dans une logique de cohérence et de complémentarité, quatre manifestations qui se dérouleront entre le 26 janvier et le 14 février 2014.

 

Paris-Images-Trade-Show.jpg

 

 

commentaires

Trophées Internationaux du Stylographe

Publié le 25 Novembre 2013 par Adrien Perreau dans Culture

 

 À l’Institut des Lettres et Manuscrits à Paris, en présence de nombreuses personnalités du monde littéraire ont été décernés les XIe Trophées Internationaux du Stylographe

 

Le jury était présidé par la comédienne et écrivain Macha Méril. Lors de cette cérémonie, comme il est d’usage, les trophées ont été remis aux lauréats par des personnalités. Cette année, officiaient : Catherine Alric, Eric Angioletti, Monique Castillo, Gérard Lhéritier, Marianne Montchougny, Adrien Perreau, Gérard Rabinovitch, Philippe Robinet , Christian Roblin.

 

 

Adrien Perreau Trophées Internationaux du Stylographe
 

 

Le palmarès des Trophées Internationaux du Stylographe. 

 

Le Grand Trophée du Stylographe 

      MONTBLANC / HERITAGE COLLECTION 1912

 

Trophée du Stylo de l’Année 

      PARKER / PARKER PREMIER LUXURY BLACK

 

Trophée de l’Excellence 

      PILOT / NOBORI RYU 

 

Trophée de la Série Limitée 

      S.T.DUPONT / ORIENT EXPRESS 

 

Trophée de l’Écriture au Quotidien 

      CROSS TOWNSEND « BRUSH PLATINUM» 20E ANNIVERSAIRE

 

Trophée de la Mémoire

      PELIKAN SOUVERAIN / M101N JUBILEE

 

Trophée du Stylo Masculin

      CARAN D’ACHE / VARIUS RUBRACER

 

Trophée du Stylo Féminin

      GRAF VON FABER-CASTELL / INITIO ROSE POUDRÉ

 

Trophée de l’Attrait Technologique

      PILOT / JUSTUS 95

 

Trophée du Design

      VISCONTI / PININFARINA

 

Trophée de l’Accessoire

      DE LAFORÊT / ENSEMBLE DE BUREAU SUNSET

 

Trophée Graines d’Écriture

            PELIKAN / TWIST

 

 Trophées du Stylographe 1 

 

Trophees-du-Stylographe-1.jpg

 

Trophees-du-Stylographe-4.jpg

 

Trophees-du-Stylographe-3.jpg

commentaires

La Commission du Film d’Île-de-France va fêter ses 10 ans

Publié le 24 Novembre 2013 par Adrien Perreau dans Cinéma

 La Commission du Film d’Île-de-France va fêter ses 10 ans

La Commission du Film d’Île-de-France Adrien Perreau

 

La Commission du Film d’Île-de-France a été installée en 2004, après un travail commencé dès l'an 2000 par la commission Culture et Communication du Conseil Économique Social et Environnemental de la Région Île-de-France. En tant que rapporteur du budget pour cette commission j'ai insisté pour que la mise en place se fasse dès l'origine sous le statut d'EPCC – Établissement Public de Coopération Culturelle. 

La Commission du Film d’Île-de-France a ainsi été la première structure en France dotée de ce statut. J'avais eu en parallèle l'occasion de travailler avec des membres du Sénat sur la forme juridique à donner aux EPCC.

Adrien PERREAU
Membre du conseil d'administration de la Commission du Film d’Île-de-France, membre fondateur

commentaires

Saisons de Culture

Publié le 17 Novembre 2013 par Adrien Perreau dans Culture

 

 

 

Saisons de Culture Adrien Perreau

 

 

Adrien Perreau par Mylène Vignon pour Saisons de Culture

 

 

commentaires

Prix Edgar Faure 2013

Publié le 18 Octobre 2013 par Adrien Perreau dans Élus


 

manuel-valls-secrets-destin 

 

Le prix Edgar Faure, récompensant le meilleur ouvrage politique de l'année, vient d'être remis par l'Association Edgar Faure.

C'est le président de l'association, Rodolphe Oppenheimer, qui a désigné l'ouvrage de Jacques Hennen et Gilles Verdez, " Manuel Valls, les secrets d'un destin ", lauréat cette année.

 

prix-Edgar-Faure-2013---1.JPG Le président de l'association

Maitre-Jean-Philippe-Morel.jpg

 Maitre Jean-Philippe Morel et François Baroin, député maire de Troyes, ancien ministre

Adrien Perreau Prix Edgar Faure  Adrien Perreau, Laurcence Marchand-Taillade et Gilles Delapierre

 

commentaires

Cheval Culture.fr

Publié le 26 Septembre 2013 par Adrien Perreau dans Culture

Le ministère de la Culture et de la Communication met en ligne un site Internet dédié au cheval et à ses cultures, 

www.cheval.culture.fr

Disponible en français et en anglais, le site est coédité par le secrétariat général et par la direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication. 

 

 

Cheval Culture

 

 

commentaires

On a cuisiné le Paris-Brest (à l'envers) avec la SNCF !

Publié le 2 Septembre 2013 par Adrien Perreau dans Élus

 

Un retour de congés en train qui donne à réfléchir sur l'organisation (ou la désorganisation?) du service public...

Depuis le Finistère, le trajet Carhaix-Paris s'effectue en général en moins de 5 heures, un TER (transports régionaux) provenant de Carhaix permettant à Guingamp de prendre le TGV arrivant de Brest vers Paris-Montparnasse.

A la commande des billets fin mai à Paris, pour un aller-retour en août, on m'annonce des travaux sur la ligne à la date du retour, empêchant l'habituel passage des TGV entre Guingamp et Rennes, section où le TGV sera remplacé par un TER, ce qui obligera à un changement supplémentaire à Rennes : aucune objection, il s'agit de travaux de réfection des talus pour éviter des éboulements (l'accident récent de Brétigny prouve que les travaux de réfection des voies sont indispensables, quel qu'en soit le coût, aussi bien sur les réseaux de trains de banlieue que sur ceux des TGV).

 

Voici le temps du retour de vacances. J'arrive en TER à Guingamp, où j'avais plus d'1 heure à attendre pour un autre TER à destination de Rennes, où je devais à nouveau changer pour un TGV, cette fois-ci, vers Paris. Je découvre non sans surprise que 2 TGV directs vers Paris s'arrêteraient là dans les 2 heures, donc que l'argument relatif à des travaux sur la ligne empêchant le passage des TGV entre Guingamp et Rennes semblait... déplacé. Direction le guichet de la gare pour avoir une explication et surtout une éventuelle possibilité d'échange de billet et monter dans un train direct jusqu'à Paris. "Ah bon?" répondit la guichetière par ailleurs charmante, "mais les travaux sont terminés depuis juillet???!!!" La demande de changement de billet lui a paru soupçonneuse "Et puis un échange de billet le jour même, ça va faire un surcoût... Et les 2des sont complètes dans le train de 14H45!" J'avais un billet de 1ère pour le TER jusqu'à Rennes puis le TGV jusqu'à Paris. A nouveau, consternation "Ah bon?..." Le train de 14H45 étant... complètement complet y compris pour les 1ères, autant attendre le TER pour Rennes de 15H42, finalement.

 

Qu'à cela ne tienne! Je me dirige vers un bar devant la place de la gare, arborant un magnifique néon "sandwicherie" devant la porte d'entrée. De toute façon, je n'ai pas la choix : un seul établissement ressemblant à une brasserie existant dans le secteur (Guingamp, plus de 20 000 habitants, une équipe de foot de renommée nationale...). Je m'assoie à une table. Le patron, collé à son comptoir, bouge à peine. Pas de bonjour. A un soubresaut de sa tête je devine qu'il souhaite savoir ce que je consommerai. A mon aise, je réclame un sandwich (vu le néon d'un mètre de large au-dessus de la porte, n'est-ce pas?) et, à sa mine déconfite accompagnée de marmonnements, je comprends qu'il n'y a pas de possibilité de sandwich. Tant pis, je ne lance pas de polémique à propos du néon, les précédentes et logiques explications au guichet de la SNCF m'avaient suffi pour la journée... 

 

J'apprendrai ensuite, lorsque le patron apportera la commande, que la serveuse "s'était barrée" et que "plus personne" en conséquence ne pouvait faire de sandwich (je ne vois pas le rapport mais il a l'air dépité et a besoin d'un signe de solidarité masculine). 

 

La gare de Guingamp et sa place semblent être touchées comme ailleurs par la disparition des "buffets" accueillants et des autres commerces de proximité capables d'animer les rues. Il nous reste en gare les boutiques de journaux et sandwiches sous emballage plastique, pourquoi chercher ailleurs, n'est-ce pas?

 

Enfin, le temps de la nouvelle étape approche, avec le TER jusqu'à Rennes. Il se révèle difficile d'accès : y monter pendant les 3 minutes d'arrêt nécessite de jouer des coudes. Beaucoup de monde, c'est un train double, il y a des sacs partout par terre dès l'entrée de la voiture. Néanmoins, tout se passe bien pendant le trajet, la partie 1ère classe est confortable, ambiance salon feutré.

 

Je suis presque rassuré, loin d'être le seul à qui l'on a vendu l'histoire des travaux qui obligeaient à un changement supplémentaire vers Paris en prenant un TER de Guingamp à Rennes... Sans option d'échange facilité si les travaux s'achevaient plus tôt que prévu avec reprise normale de la circulation des trains.

 

Mais voilà, tout ce monde débarquant du TER à la gare de Rennes, sur le quai n°1, n'a que 10mn pour rejoindre le TGV qui arrive de Brest (via Guingamp, restons calmes...) sur le quai n°4 : cohue pour prendre les étroits escaliers qui montent vers le hall. Sensible ralentissement, une fois en surface : une rangée de contrôleurs attend aux points d'accès vers le quai n°4, c'est-à-dire au seuil des escaliers toujours aussi incommodes à descendre qu'à monter quand on est chargé de sacs ou valises et un peu pressé... Serrés, collés aux voisins, il faut sortir le billet et l'exhiber prestement, question de souplesse!!!  

Dans la descente, panique d'une jeune fille qui bloque l'écoulement, sa carte 12-25 ans vient de tomber dans l'escalier, on la retrouve, le flux repart! Je suis encore en train de remonter le quai vers ma voiture quand j'entends l'annonce "TGV ... bla bla... attention à la fermeture des portes!" J'ai tout de même de l'avance par rapport aux gens encore dans les escaliers de descente!!! Je monte, le train ne tarde pas à partir. 

 

Petit message d'accueil habituel du personnel SNCF au sortir d'une gare : "bla bla dans le TGV à destination de RENNES!" Oups, excuses, on en vient, rectificatif : "de Paris...". On a été quelques-uns à pouffer dans la voiture, enfin ceux qui avaient repris leur souffle...    


De quoi faire regretter les précédents trains qui arrivaient bien en avance aux départs, circulaient sur des lignes nationales aujourd'hui considérées comme non rentables, stationnaient plus longtemps en gare et étaient aménagés avec compartiments.

Adrien Perreau

 

TER-aux-couleurs-du-conseil-regional-de-Bretagne.jpg

 

TER aux couleurs du conseil régional de Bretagne 

commentaires

CSI 5* Le Longines Global Champions Tour à Chantilly

Publié le 21 Juillet 2013 par Adrien Perreau dans Culture

 

Le Longines Global Champions CSI 5* a eu lieu le 20 juillet 2013 dans le cadre magnifique de Chantilly avec en toile de fond les grandes écuries et le château. Avec les trente meilleurs cavaliers mondiaux.

       

Le Longines Global Champions Tour à Chantilly

Adrien Perreau Chantilly

Chantilly

 

LOGO-blue

 

commentaires

Défilé militaire du 14 juillet

Publié le 14 Juillet 2013 par Adrien Perreau dans Élus

 

Quelques photos du défilé du 14 juillet, en compagnie de Philippe Benguigui, Président de l'association Zakhor Pour la MémoireLa garde républicaine à cheval fait toujours senstation ! 

1 Défilé du 14 Juillet

2 Défilé du 14 Juillet

3 Défilé du 14 Juillet

4 Défilé du 14 Juillet

5 Défilé du 14 Juillet

6 Défilé du 14 Juillet

7 Défilé du 14 Juillet

8 Défilé du 14 Juillet

9 Défilé du 14 Juillet

11 Défilé du 14 Juillet

10 Défilé du 14 Juillet

Adrien Perreau -Philippe Benguigui - Défilé du 14 Juillet

 Philippe Benguigui, Président de l'association Zakhor Pour la Mémoire.

 

Discours à l’occasion du 50ème anniversaire de l’Ordre national du mérite.

 

12 Défilé du 14 Juillet

 

commentaires

Citoyen Européen es-tu là ?

Publié le 28 Juin 2013 par Adrien Perreau dans Ile-de-France

Les 27 et 28 juin 2013 se sont tenues au Conseil Régional d’Ile-de-France à Paris les Journées Européennes de l’Ile-de-France.

 

Catherine-Lalumiere.JPG

 

Notre amie Catherine Lalumière, Présidente de la Maison de l’Europe de Paris

A présidé le débat «CITOYEN EUROPÉEN ES-TU LÀ ?»

Catherine-Lalumiere-1.jpg

Catherine Lalumière est actuellement Présidente de plusieurs associations à vocation européenne :

Présidente de la Maison de l’Europe de Paris,

Présidente de la Fédération Française des Maisons de l’Europe,

Présidente de Relais Culture Europe,

Présidente de l’Association européenne des écoles politiques du Conseil de l’Europe).

Elle a été Secrétaire d’Etat et Ministre de 1981 à 1986, notamment Secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes (de 1984 à 1986).

Elle a occupé de 1989 à 1994 le poste de Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe, avant d’être élue Députée au Parlement européen de 1994 à 2004 où,

de 2001 à 2004, elle exerça la fonction de Vice-présidente.

Catherine Lalumière est un soutien de poids pour la proposition de charte de citoyenneté européenne de l’ECAS - European Citizen Action Service.

Cette charte a trois objectifs principaux :

Mieux comprendre ce que signifie être citoyen européen

Placer le citoyen au coeur des politiques européennes

Faire de la citoyenneté européenne un concept évolutif

commentaires

Conseil Économique, Social et Environnemental de la Région-Ile-de-France

Publié le 16 Juin 2013 par Adrien Perreau dans Ile-de-France

CESER

 

Le CESER, seconde assemblée de la Région IDF, fête son cinquantième  anniversaire le 4 juillet 2013 dans l’hémicycle du Conseil Régional. 

 

CESER Ile-de-France fête ses 50 ans

 

Plus ancien CESER de France, instauré en 1963, il s’appelait à l’époque le Comité Consultatif Économique et Social (CCES) et a servi de base à la création des 29 CCES de France. Seul organisme à caractère législatif représentant la société civile à l’échelle régionale, le CESER est force de proposition, d’études et d’avis pour aider le Conseil Régional à prendre  ses décisions.

 


CES-Ile-France.JPG

 

Hémicycle

 57, rue de Babylone 75007 Paris

M° Saint-François Xavier

 

 

 

Medaille-commemorative-des-50-ans-du-CESER.jpg

Médaille commémorative des 50 ans du CESER de la Région Ile-de-France 2013.  

 

commentaires

66e Festival de Cannes: la Région Ile-de-France primée !

Publié le 27 Mai 2013 par Adrien Perreau dans Cinéma

 

 Au palmarès du Festival de Cannes 2013, douze des films présentés en compétition ou dans des sections parallèles avaient bénéficié d’un soutien régional : trois d’entre eux ont été récompensés

 

Festival-de-Cannes.JPG

 

L’IMAGE MANQUANTE de Rithy Panha été récompensé par le prix de la sélection Un certain regard (aide à la production) ;

 

37°4 de Adriano Valerio, a reçu la mention spéciale du Jury dans la section court-métrage en compétition officielle (aide après réalisation) ;

 

LE PASSÉ de Asghar Farhadi, a reçu le prix d'interprétation féminine attribué à Bérénice Béjo (aide à la production).

 

Ce soutien, le cinéma le rend bien aux Franciliens. Chaque année, 130 000 emplois sont mobilisés au service du cinéma et de la création audiovisuelle. Chaque année, le cinéma construit la réputation de l’Île-de-France et contribue à l’attractivité de son territoire.

 

La Région Île-de-France a également exprimé son attachement au maintien de la définition actuelle des obligations de territorialisation portant sur l’origine des biens, des services et des personnes dans le cadre de l’Union Européenne.

 

Marie Monti & Adrien Perreau

Marie Monti & Adrien Perreau

 

commentaires

Les abeilles du retraité quittent le Palais Garnier

Publié le 2 Mai 2013 par Adrien Perreau dans Culture

 

 Jean Paucton, mon ancien collègue accessoiriste de l’opéra, qui a installé sa première ruche sur le toit du Palais Garnier en 1981 pour y produire du miel, a quitté les lieux avec ses abeilles, "prié de partir par la Direction" dit-il. Il semblerait que les autorités ont pris peur de voir un monsieur âgé gambader sur les toits. Il serait fait appel pour le futur à une "société spécialisée". Un petit retraité sera ainsi remplacé par un élément du monde de l'entreprise, et ceci sans même que les circuits de l'agroalimentaire aient eu besoin de faire de pressions !

On vit une époque formidable.

 J'en profite pour saluer Jean Paucton dont on peut dire qu'il a apporté pendant tant d'années avec ses ruches du charme et de la notoriété au coeur du 9ème arrondissement. 

 Heureusement on apprend dans le même temps, d'après Le Monde du 30 avril 2013, que "La Commission européenne a annoncé, lundi 29 avril, qu'elle devrait suspendre pour deux ans, à compter du 1er décembre, l'utilisation de trois insecticides sur quatre grandes cultures (maïs, colza, tournesol et coton). Le vote s'est déroulé dans un contexte de vive tension, entre lobbying intense des firmes agrochimiques et forte mobilisation du secteur apicole. Après quinze ans de luttes, c'est ce dernier qui a eu gain de cause".

 

 

 

Jean Paucton le jeu 2 mai 2013

Jean Paucton le 2 mai 2013

miel.jpg

Le miel de Jean Paucton était disponible chez Fauchon :
Image: Eric Tourneret

commentaires

Préservons la pêche traditionnelle : Le Carbet, Martinique

Publié le 12 Avril 2013 par Adrien Perreau dans Culture

A l’occasion de quelques jours de congés, j’ai accepté l’invitation de Janine Maurice-Bellay, Conseillère régionale d’Ile-de-France, en compagnie de Philippe Aumard, Conseiller municipal délégué de Torcy (Seine-et-Marne), pour découvrir le nord de l’île de la Martinique et les activités de ses nombreux amis et proches. Elle a tenu à nous faire participer à la senne, une technique de pêche essentiellement pratiquée dans ce secteur Nord-Caraïbes et qui mérite un éclairage particulier. 

 

A l’aube ou en fin d’après-midi, les pêcheurs remontent à la main vers la plage un filet de pêche qui encercle le poisson. En général, deux équipes se coordonnent pour tirer sur un côté du filet avant de se rejoindre : les valeurs de solidarité qui rythment cette pêche sont remarquables. Une part de la prise est attribuée à tout voisin qui est venu aider à tirer le filet. 

 

La pêche durable n’est pas ici un vain mot : le patron de pêche connaît la quantité de poissons qu’il va vendre localement et si les prises sont importantes, une partie est parquée avant de remonter le filet. Conservé vivant, ce «trop-plein» servira dans les 3 jours et compensera une moins bonne journée pour compléter la prise de poisson frais. Pas de surpêche, rien ne se perd : les oiseaux profitent des derniers débris rejetés des filets.

 

De plus, ce secteur de l’île qui fait face à la Mer des Caraïbes est semble-t-il le plus préservé des effets du chlordécone, pesticide utilisé jusqu’en dans les années 90 dans les bananeraies principalement situées au centre de l’île : les cours d’eau évacuent après chaque épisode pluvieux des résidus polluants extrêmement nocifs vers les plages de l’est et le sud de l’île. 

 

Dans le cadre de la préversation de l’environnement de l’île dans son ensemble, le dévéloppement de l’agriculture biologique est, autrement qu’un levier économique, un atout pour lier les hommes et leurs activités au sein d’un marché local de qualité, attactif et responsable. 


Adrien-Perreau-Janine-Maurice-Bellay.jpg

Janine Maurice-Bellay et Adrien Perreau 

 

 


Cabret-9.jpg

Janine Maurice-Bellay, Régine Serant et Philippe Aumard

Cabret-2.jpg

Cabret-10.jpg

La prise est importante : le parc est amené pour en stocker une partie.

Cabret-3.jpg

Cabret-4.jpg

Cabret-5-copie-2.jpg

Cabret-11.jpg

Alfred, le patron de pêche qui nous a accueilli dans ses rangs...

Cabret-6.jpg

La distribution d'une part du poisson aux participants du "coup de senne".

Cabret-8.jpg

Janine-Maurice-Bellay.jpg

Janine Maurice-Bellay, Conseillère régionale d'Ile-de-France

commentaires

Quelques réflexions sur le patrimoine

Publié le 30 Mars 2013 par Adrien Perreau dans Culture

Le patrimoine est un élément fort de toutes les réflexions conduites par les élus sur la pleine responsabilité des collectivités territoriales dans leur développement y compris culturel, dans cette dynamique renouvelée de la décentralisation.

La politique en faveur du patrimoine résulte de 3 épisodes marquants de l’histoire française : la Révolution et la séparation de l’Église et de l’État.

La Révolution, en réaction au pillage et à la destruction, décide le transfert massif des propriétés monumentales et objets d’art à la République.

La séparation de l’Église et de l’État en 1905 confie à l’État et aux collectivités locales la responsabilité des édifices cultuels et affirme la prépondérance de l’Etat dans ce domaine.

La décentralisation, notamment culturelle, marque la future étape de la politique du patrimoine. La loi doit intégrer cette nouvelle donne.

En effet, présents partout en France, en milieu rural comme en milieu urbain, les métiers d'art peuvent constituer des points d'appui pour le développement en termes d’emplois et d’activités de politiques d'aménagement du territoire, notamment en lien avec le tourisme culturel et le tourisme de découverte économique qui sont actuellement en plein essor.

J’encourage les acteurs publics à prendre des mesures en faveur des métiers d’art par :

  • Un soutien particulier à la commande, publique et privée, en sollicitant des nouveaux partenaires tels que les comités d’entreprise, et à l'exportation avec l'aide de nos ambassades et consulats
  • La mise en place des dispositifs régionaux de transmission des savoir-faire par l’aide à l’apprentissage et le renforcement de la coopération interrégionale en lien avec le schéma régional de développent économique
  • La création d’un espace permanent dédié aux métiers d’art, et d’un annuairedes artisans en métiers d’art de la Région, disponible à l’international, sur le modèle de réussite de la Commission du Film d’Ile-de-France
  • Un rapprochement avec la commission Europe du Conseil Régional d’Ile-de-France pour aboutir à une connaissance parfaite des accords tripartites et de leurs procédures afin d’engager des actions de coopération financées par l’Union Européenne pour la culture dans notre région ainsi que dans le bassin parisien.

Ce sont des actions à mettre en place pour la valorisation des métiers d’art.

L’histoire de notre pays s’est, en grande partie, forgée sur sa culture et les pratiques qu’elle a générées au fil des siècles. Elles restent le reflet de nos traditions et de nos comportements.

Ces pratiques culturelles ont modelé l’image de nos régions, de nos villes, de nos campagnes, voire même de nos colonies quand on sait le rôle séminal qu’auront joué les métiers d’art français dans des jeunes nations comme le Québec.

A ce titre le savoir-faire unique des métiers d’art constitue une part humaine précieuse de notre patrimoine vivant, indispensable et indissociable de notre culture, qu’il importe de sauvegarder et de développer.

 

 Adrien Perreau

commentaires

Hommage de la Nation à Jean Jaurès - 1924

Publié le 9 Février 2013 par Adrien Perreau dans Élus

 

 

La-facade-du-Palais-Bourbon-1924.jpg

 Autochrome du Musée Albert Kahn - 1924 - Translation des cendres de Jaurès

 

Cet autochrome reflète le faste entourant la cérémonie organisée pour la translation des cendres de Jean Jaurès au Panthéon, le dimanche 23 novembre 1924.

Dans le souci de valoriser l'aspect parlementaire de l'action de Jaurès, les cendres de celui-ci furent installées à la Chambre des députés (Palais Bourbon) et veillées pendant la nuit du 22 au 23 novembre 1924.

Les cendres ont ensuite été portées jusqu'au Panthéon par 70 mineurs de Carmaux (Tarn) en costume de travail. 

Une page de l'histoire à ne pas oublier, alors même que cette cérémonie avait été à l'origine de critiques liées à sa mise en scène théâtrale, et pour certains organisée par les pouvoirs publics hypocrites vis-à-vis de la politique de Jaurès alors que la foule, massée devant le Palais-Bourbon, n'avait pas eu accès au lieu de la veillée.

Cet autochrome fait partie de clichés uniques et fragiles du Musée Albert Kahn (Conseil général des Hauts-de-Seine).
Je suis fier de figurer parmi les donateurs du
Musée Albert Kahn.

 

commentaires

L’expo Noëlla Pontois, divine étoile

Publié le 1 Février 2013 par Adrien Perreau dans Culture

Du vendredi 1 février au dimanche 29 mars 2013, Noëlla Pontois, danseuse étoile des plus discrètes de l’histoire de la danse, se voit consacrer une exposition dans le chicissime centre d’art et de danse Eléphant Paname.

 

affiche-l-exposition-noella-pontois.jpg

 

Divine étoile 1

Divine étoile 2

Catherine Imogène Etard. & Adrien Perreau

Catherine Imogène Etard & Adrien Perreau

commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 > >>